Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pelles s'activent dans le Bastan (photo sudouest.fr)

Les pelles s'activent dans le Bastan (photo sudouest.fr)

Dans le cadre de l'étude de la recolonisation du Bastan suite à la crue dévastatrice du mois de juin 2013, la Fédération de pêche a lancé, dès l'automne 2013, un suivi sur 5 ans, des populations de truites dans l'intégralité du bassin versant.

Si la population de truites du Bastan a été dévastée par la crue et les travaux, les affluents constituent autant de réservoirs biologiques sur lesquels il faut compter pour repeupler naturellement le Bastan.

Des inventaires ont été réalisés dans chacun de ces affluents, ils montrent que les populations de truites restent en bon état, et qu'ils joueront (et jouent déjà) leur rôle grâce à la dévalaison des truites dans le Bastan.

En ce qui concerne le Bastan même, la remise en état, et en sécurité de Barèges, durement touché par les crues, a nécessité plus d'un an et demi de travaux dans le lit du Bastan, et d'autres sont en cours.

La traversée de Barèges après les travaux, ou l'accélérateur hydraulique...

La traversée de Barèges après les travaux, ou l'accélérateur hydraulique...

Les pêches d'inventaire du 28 octobre 2014, ont démontré clairement le fort impact négatif de ces travaux. En effet, deux stations ont été inventoriées en amont immédiat de Barèges et deux autres en aval. Des truites sont présentes dans les deux stations amont des travaux, alevins et adultes en quantité faible mais leur présence est rassurante. Les invertébrés aquatiques sont eux aussi revenus et recolonisent le lit de la rivière.

Dans les deux stations aval, absence totale de poissons et d'invertébrés. La violence extrême de la crue a pourtant été la même sur tout le Bastan, ce qui démontre clairement l'impact négatif des travaux sur les truites et la vie aquatique.

Des prélèvements ont été effectués sur les poissons capturés, afin d'établir une origine génétique et pouvoir par la suite évaluer la participation de chaque affluent dans la recolonisation du Bastan.

Une des stations aval fortement marquée

Une des stations aval fortement marquée

Une des stations amont également très marquée mais où les poissons sont présents !

Une des stations amont également très marquée mais où les poissons sont présents !

Le Bastan n'a pas tout emporté !

Le Bastan n'a pas tout emporté !

Etude de la recolonisation : Inventaires piscicoles et prélèvements génétiques

Etude de la recolonisation : Inventaires piscicoles et prélèvements génétiques

Désormais les travaux les plus lourds sont pratiquement terminés, le Bastan commence à reprendre une allure, mais il faut lui laisser encore du temps, pour que les nombreuses successions de vasques se refassent, pour que les berges se ré-végétalisent et pour que les poissons se ré-installent sur toute la longueur dans les quantités que l'on connaissait. Chaque année, nous pourrons faire un point sur ces évolutions positives.

N.B: Crue exceptionnelle, situation exceptionnelle, le Bastan est le secteur où la crue a été la plus violente, et est de loin le secteur le plus impacté. Les autres pêches d'inventaires ont démontré que les autres bassins se portent beaucoup mieux. Voir le précédent article sur les inventaires du Gave de Gavarnie et d'Arrens, de même pour le Gave de Cauterets, l'Adour ou encore la Neste du Louron, qui fera l'objet d'un prochain article.

Tag(s) : #Pêche d'inventaire

Partager cet article

Repost 0