Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S'il y a dans le département des secteurs où la crue a laissé des traces sur les populations de truites (voir précédent article sur le Bastan), des secteurs moyennement impactés qui vont revenir rapidement à leur état initial (voir précédent article sur les Gaves), il y a aussi des rivières qui se portent très bien comme par exemple la Neste du Louron.

La Neste du Louron à la loupe

Déjà en 2013, les pêches d'inventaires avaient démontré le faible impact des crues spécialement sur la Neste du Louron, malgré des débits exceptionnels et parfois destructeurs. Seul le secteur des gorges en amont, très encaissé et pentu, était plus impacté. Plus bas l'effet de la crue était beaucoup plus faible, c'est généralement le cas lorsque le lit de la rivière n'est pas contraint et peu s'élargir de façon naturelle. Même les alevins de l'année étaient abondants en octobre 2013, alors qu'ils sont souvent les plus sensibles. Les inventaires 2014 étaient donc prometteurs, et ces observations se sont bien confirmées. Les nombreux spectateurs en bord de route ont été surpris de voir autant de poissons, comme souvent.

Il y avait du monde pour assister à la pêche électrique

Il y avait du monde pour assister à la pêche électrique

La Neste du Louron à la loupeLa Neste du Louron à la loupe
La Neste du Louron à la loupe

786 truites fario sur 91 m, soit plus de 8 truites par mètre de rivière.
(653 alevins et 133 truites de +1an dont 66 >taille légale de capture)

Un résultat important qui s'explique en partie par une forte quantité d'alevins de l'année. Ces résultats en l'absence d'alevinage sur ce secteur sont la preuve que la reproduction naturelle a été excellente (ce sont les conditions hivernales qui déterminent souvent le nombre d'alevins dans nos rivières). Mais le nombre de truites adultes est également fort, ce qui démontre la bonne santé de la rivière.

Il est toujours bon de préciser que les truites surdensitaires de piscicultures (fario ou autres), ne sont jamais comptabilisées dans les inventaires, il est d'ailleurs très rare d'en retrouver en fin de saison, même sur des parcours fortement empoissonnés comme ici.

Le même jour, une pêche de sauvetage pour travaux, avait également eu lieu dans la Neste du Louron à Arreau, et le nombre de truites déplacées, environ 200 sur 50m, confirmait donc les bons résultats rencontrés quelques kilomètres plus haut.

La Neste du Louron à la loupe
Tag(s) : #Pêche d'inventaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :